e-περιοδικό της Ενορίας Μπανάτου εν Ζακύνθω. Ιδιοκτήτης: Πρωτοπρεσβύτερος του Οικουμενικού Θρόνου Παναγιώτης Καποδίστριας (pakapodistrias@gmail.com), υπεύθυνος Γραφείου Τύπου Ι. Μητροπόλεως Ζακύνθου. Οι δημοσιογράφοι δύνανται να αντλούν στοιχεία, αφορώντα σε εκκλησιαστικά δρώμενα της Ζακύνθου, με αναφορά του συνδέσμου των αναδημοσιευόμενων. Η πνευματική ιδιοκτησία προστατεύεται από τον νόμο 2121/1993 και την Διεθνή Σύμβαση της Βέρνης, κυρωμένη από τον νόμο 100/1975.

Το ΝΥΧΘΗΜΕΡΟΝ έχει γενέθλια: 15 χρόνια καθημερινότητας

Το ΝΥΧΘΗΜΕΡΟΝ έχει γενέθλια: 15 χρόνια καθημερινότητας
Κάντε κλικ στην ανωτέρω αφίσα για να δείτε όλες τις επετειακές δημοσιεύσεις για τα 15χρονα του ΝΥΧΘΗΜΕΡΟΝ

ΚΥΡΙΑΚΗ ΣΤΟ ΧΩΡΙΟ ΞΑΝΑ: ΒΑΝΑΤΟ ΖΑΚΥΝΘΟΥ, ΠΑΣΧΑ 2022

Τα νεότερα στα θεματικά ένθετα

Τετάρτη 9 Μαρτίου 2022

Déclaration publique du doyen de la Faculté de théologie de l'Université de Fribourg/Suisse au sujet du professeur titulaire, le Métropolite Hilarion (Alfeyev)

Dans une déclaration publique du 2 mars et dans une lettre privée du 3 mars à l'occasion de l'invasion militaire de la Russie en Ukraine, j'ai exprimé, en tant que doyen de la Faculté de théologie de l'Université de Fribourg/Suisse, au métropolite Hilarion (Alfeyev), directeur du Département des relations extérieures ecclésiastiques du Patriarcat de Moscou et professeur titulaire de la Faculté depuis 2011, mon attente qu'il use de son influence ecclésiastique et politique, pour condamner publiquement et sans équivoque l'invasion militaire de l'Ukraine par la Russie, qui est contraire au droit international, qu'il demande publiquement et sans équivoque au président Poutine de retirer immédiatement les troupes russes, et qu'il s'engage publiquement et sans équivoque en faveur d'une solution du conflit basée sur le dialogue, sur la base du droit international et des droits de l'homme.

Dans une lettre datée du 3 mars, le Métropolite Hilarion m'a fait savoir que lui et son Eglise étaient engagés dans le domaine humanitaire, en particulier depuis 2014, dans le contexte du conflit ukrainien, et qu'ils faisaient tout leur possible pour aider les personnes dans le besoin et mettre fin au conflit. Cependant, étant donné que cela ne correspond pas à ce que la faculté attend de lui en ce moment, il estime qu'il convient de suspendre son poste de professeur titulaire, tout en me remerciant personnellement ainsi que la faculté pour les nombreuses années de collaboration fructueuse.

En tant que doyen de la faculté, je suis déçu que le Métropolite Hilarion, professeur titulaire de longue date de notre faculté, ne se sente pas en mesure de s'opposer à la violation manifeste du droit international par la Russie. Je suis particulièrement choqué par les déclarations publiques de la plus haute autorité du Patriarcat de Moscou concernant l'invasion militaire de l'Ukraine par la Russie. Les sermons du 27 février et du 6 mars dans lesquels le Patriarche Kirill Ier justifie la guerre de la Russie contre l'Ukraine en la qualifiant de "combat métaphysique" sont scandaleux d'un point de vue théologique et politique. Comme le Métropolite Hilarion semble, par son silence, faire sienne la position de son Patriarche, je déclare que le poste de professeur titulaire qui lui a été accordée en 2011 est suspendue jusqu'à nouvel ordre. Cela n'affecte en rien les remerciements pour la collaboration que nous avons eue.

La raison de cette décision est évidente : comme trop souvent dans l'histoire de la chrétienté, une direction d'Église n'ose pas poser la question "de quel droit ?" lorsque les gouvernants de son propre peuple mettent en branle une machine de guerre agressive contre un peuple frère, que ce soit pour des considérations tactico-diplomatiques ou pour des raisons de connivence idéologique. Depuis la catastrophe de la Première Guerre mondiale, le nationalisme, une perversion de l'idée biblique d'élection, est souvent devenu une nouvelle religion politique. Les peuples d'Europe, qui se considéraient en 1815 dans le manifeste de la "Sainte Alliance" comme "une seule nation chrétienne de frères", n'ont jusqu'à présent pas été capables de surmonter durablement la pathologie du nationalisme. Les églises et les théologies ne sont pas innocentes dans ce processus.

Le courage prophétique est représenté dans la Russie d'aujourd'hui par de simples laïcs, prêtres et diacres ou par des acteurs de la société civile qui protestent publiquement contre la guerre de Poutine, alors qu'ils ont plus à craindre qu'une direction d'Eglise qui se laisse courtiser par lui. La Faculté de théologie de Fribourg continuera d'être un lieu de compréhension et de rencontre avec et entre les différentes Eglises de l'Orthodoxie. Mais le silence, lorsqu'il faut parler haut et fort, ne fait pas partie de la tradition prophétique du christianisme, telle qu'elle est marquante pour notre faculté.

Prof. Dr. Dr. Dr. h.c. Mariano Delgado
Doyen de la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg
Fribourg, le 8 mars 2022

Δεν υπάρχουν σχόλια: